[email protected]
(418) 243-2853
Facebook
Calendrier municipal
Offres d'emploi
Nous joindre
 
Saint-Raphaël

Modification des limites de vitesse

Modification limites de vitesse

Réduire la limite de vitesse : Une question de sécurité

Le conseil municipal de Saint-Raphaël a revu sa réglementation de façon à réduire de 50 à 40 km/h la limite de vitesse dans le périmètre urbain de la Municipalité. D’autres modifications ont été apportées aux limites de vitesse des routes municipales. Vous verrez donc les panneaux de limite de vitesse être modifiés sur notre territoire. Ces changements visent à améliorer la sécurité dans les rues de la Municipalité et à répondre aux préoccupations souvent manifestées par les citoyens à cet égard. Plusieurs études démontrent les bénéfices potentiels d’une réduction de la limite de vitesse en milieu urbain.

 

40 km/h

Rue Principale à partir de l’intersection du boulevard St-Pierre jusqu’au secteur    urbain à la limite du 1er rang;  Rue Auger; Avenue André-Roy; Avenue Asselin;            Avenue Beaudoin, Avenue Beaudry; Avenue Bérubé; rue Bouffard; Avenue     Bouchard; Avenue Chanoine-Audet; Avenue de la Colline; Avenue du Couvent; rue       Guillemette; 2ième Avenue; rue Duchaine; rue Dupuis; rue Fleury; Avenue             Gagnon-Nord; Avenue Gagnon-Sud; Avenue Goulet; Place Grenier; rue Jolin;         Avenue Joseph-Albert; Avenue Labrecque; rue Chanoine-Lamontagne; avenue          Morency; Côte du Moulin; rue Paradis; rue Pelchat; rue Père-Gonthier; rue Perras;        Avenue St-Arthur; Avenue St-Paul; Avenue Destroismaisons; rue Gendron; rue J.-     O.Veilleux.

30 km/heure

  • Rue du Foyer;
  • Avenue Bernard Dumont Est et Ouest;
  • Rue Asselin;
  • Petite Troisième à partir du 173, La Petite Troisième, jusqu’à la fin de cette route direction sud du 15 mai au 15 octobre inclusivement;
  • Route du Lac-aux-Canards en partant de l’intersection de l’avenue Bernard Dumont en direction sud jusqu’au limite nord du 345, route du Lac-aux-Canards;

 

 

50 km/heure

  • Petite Troisième de l’intersection de la route Godbout jusqu’au 173, La Petite Troisième;
  • Petite Troisième à partir du 173, La Petite Troisième, jusqu’à la fin de cette route direction sud du 16 octobre au 14 mai;
  • Route du Pouvoir;
  • Route Tadoussac;
  • Chemin Tadoussac Est et Ouest;
  • Route du Lac-aux-Canards de la limite nord du 345, route du Lac-aux-Canards, direction sud jusqu’au 5ième rang;
  • Route Raby;
  • Route des Écureuils;
  • Route de la Chute;
  • Rang Ste-Marianne ;
  • Rang Ste-Marguerite ;
  • Chemin du Domaine ;
  • Rocher-Fleury ;
  • Route du Barrage;
  • Route Robert;
  • Rang des Fiefs

 

70 km/heure

  • Montée du Sault;

 

80 km/heure

  • 1er Rang;
  • 2ième Rang;
  • Rang du Sault;
  • Rang du Bras;
  • 5ième rang;
  • Rang Ste-Catherine

 

D’autre part, nous ajouterons le panneau d’arrêt suivant :

  • Rue du Foyer, vers l’ouest, à l’intersection de Chanoine-Audet

 

Une des principales causes d’accidents


La vitesse est identifiée comme l’une des principales causes d’accidents routiers. On estime que, sur tous les types de routes en milieu urbain et rural, une réduction de 10 % de la vitesse moyenne entraînerait une réduction de 32 % des collisions mortelles et de 15 % des collisions avec blessures.

Plus un véhicule roule vite, plus le champ de vision périphérique du conducteur rétrécit et celui-ci risque, par exemple, de ne pas apercevoir un enfant qui s’apprête à traverser la rue. En outre, plus son temps de réaction de même que la distance de freinage s’allongeront. Ainsi, à 50 km/h, le conducteur roulera 35 mètres avant de commencer à freiner et son véhicule mettra encore 27 mètres à s’arrêter, pour un total de 62 mètres. À 40 km/h, la distance totale parcourue baisse à 45 mètres, en incluant le temps de réaction et le freinage.

Non seulement une vitesse moins élevée peut donc permettre d’éviter un accident mais, en cas d’impact inévitable, elle devrait avoir un effet significatif sur la gravité des blessures. À 30 km/h, la probabilité du décès d’un piéton est de l’ordre de 10 %, tandis qu’à 50 km/h, elle dépasse 75 %.

Améliorer le sentiment de sécurité des citoyens


Au-delà de ces bénéfices évidents, une réduction de la vitesse améliore aussi le sentiment de sécurité et de confort des citoyens sur les voies publiques. La vitesse perçue contribue en effet à l’insécurité, particulièrement chez les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées, qui éprouvent davantage de difficultés à apprécier la vitesse réelle des véhicules.

* Source des statistiques: Ministère des Transports du Québec, 2015

Par année


2019 (7)
2018 (17)
2017 (13)

Par tag